Ananas

Les ananas F.lli Orsero sont le fruit de nos plantations du Costa Rica. Dans des champs ensoleillés poussent les ananas « extra sweet », ainsi nommés en raison de leur pulpe sucrée et de leur parfum unique.

L’ananas contient de la broméline, une enzyme qui rend plus digestes jusqu’aux protéines les plus complexes, et des acides organiques dont la fonction diurétique permet de combattre efficacement la rétention d’eau.

Ce fruit est également riche en vitamine C, en bêta-carotène et en manganèse, qui contribuent au maintien de l’éclat et de l’élasticité de la peau.

COMMENT LE CHOISIR ET LE DÉGUSTER

Lorsque vous achetez un ananas, vérifiez que ses feuilles soient bien vertes et fraîches. La peau, quant à elle, peut prendre différences nuances, du vert brillant au jaune d’or.

On pense souvent que les ananas à la peau verte ne sont pas mûrs. C’est faux ! Leur teneur en sucre ne dépend pas de la couleur de leur écorce ! Les ananas disponibles dans le commerce sont tous déjà prêts à déguster.

L’ananas est polyvalent et idéal pour toutes les occasions. Essayez-le coupé en fines tranches, associé aux carpaccios de viande ou de poisson !

FRUITPEDIA

On suppose que l’ananas est originaire du Brésil méridional et du Paraguay. C’est Christophe Colomb qui le fait connaître en Europe, créant ainsi un réseau commercial qui l’exportera dans le monde entier.

L’ananas pousse sur la plante du même nom, un buisson de 50 à 100 cm de hauteur, principalement cultivé en Amérique centrale et du Sud. Au centre de la plante, entouré de feuilles gris-vert en forme d’épées, recourbées et dépourvues d’épines, pousse le fruit : une grosse « pomme de pin » ovale surmontée d’une touffe de feuilles vertes, à la pulpe charnue et succulente.

L’ananas est considéré comme le roi des fruits tropicaux. Les Anglais l’ont appelé « pineapple » en raison de sa ressemblance à une pomme de pin (pine) et de son cœur juteux, qui rappelle la pomme (apple).

Les populations autochtones qui le cultivaient l’appelaient « anana », qui a donné son nom au fruit en français et dans d’autres langues. Les explorateurs espagnols l’appelaient quant à eux « pomme de pin des Indes » et les européens qui pouvaient se permettre de consommer ce fruit exclusif le surnommaient « pomme de pin royale ».

La variété commercialisée en Europe est MD2, principalement cultivée au Costa Rica.